Hypnose
&
P.N.L.



L'hypnose Ericksonienne :

Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores)
et non dirigiste, cette forme d'hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)...
Utilisée en psychothérapie, elle se situe dans une optique courte : une à dix séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois sont suffisantes, même pour des problèmes lourds et, cela en minimisant considérablement les possibilités de  « rechute » ou « substitution de symptôme ».
Pour Milton Erickson, l'inconscient est profondément bon et puissant. Il se révèle une puissance bienveillante avec laquelle l'état hypnotique doit permettre de coopérer. L'inconscient est capable de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés. L'hypnose ericksonienne a pour but d'amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour déclencher les changements utiles à la résolution du problème. 
 
Milton Erickson enseignait à ses étudiants le respect du patient : chaque personne est unique et il ne peut y avoir de normalisation des techniques inductives; il faut prendre en compte la personnalité du patient et respecter sa demande.
 
La Programmation Neuro Linguistique : 
 
La P.N.L. a été élaborée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970 aux États-Unis. Leur démarche s'inscrit autant dans le domaine de la psychothérapie que ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie et de la communication, Elle s’inspire initialement du travail d'autres psychothérapeutes, dont Fritz Perls, Milton Erickson (dont R. Bandler est l’élève) et Virginia Satir. La P.N.L. est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Parce qu'elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps.
Le but de la P.N.L. est de permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite. Elle repose sur le principe que chaque personne a sa propre vision du monde, son propre univers, sa propre subjectivité. Ainsi, si 2 personnes, dans le même contexte, observent la même situation, elles y verront, comprendront et communiqueront cette expérience de façon probablement différente.
La P.N.L. s'appuie entre autre sur la modélisation qui est la recherche de modèles singuliers et leurs maitrises afin de pouvoir les utiliser efficacement dans des contextes appropriées.